Navigation – Plan du site
Avant-propos

L'espace européen en mutation

La place des minorités dans un univers globalisé et multiculturel
Hélène YÈCHE et Sanja BOSKOVIC

Texte intégral

1Depuis les débuts de la construction européenne, le statut des nombreuses minorités qui coexistent en Europe au sein de nations constituées de longue date n’a cessé d’évoluer. Cette tendance se reflète également à travers les documents européens traitant la question des minorités : dès 1950, le Conseil de l’Europe en se préoccupant de la protection des minorités nationales adopte la « Convention (européenne) des droits de l’homme et des libertés fondamentales ». Quatre décennies plus tard, les nouveaux engagements et les nouvelles conventions sont ratifiés : la « Charte européenne des langues régionales ou minoritaires » est adoptée le 5 novembre 1992 tandis que la « Convention-cadre sur la protection des minorités nationales » est approuvée le 1er février 1995. Les deux traités considèrent « que la protection des langues régionales ou minoritaires historiques de l'Europe, dont certaines risquent, au fil du temps, de disparaître, contribue à maintenir et à développer les traditions et la richesse culturelles de l'Europe » et représente « une contribution importante à la construction d'une Europe fondée sur les principes de la démocratie et de la diversité culturelle, dans le cadre de la souveraineté nationale et de l'intégrité territoriale » (site du Conseil de l’Europe : http://conventions.coe.int/​treaty/​fr/​Treaties/​Html/​148.htm).

2Ces dispositions cependant ne sont pas contraignantes, représentant de simples recommandations sans fondement juridique. Elles furent suivies à la fin des années 1990 par d’autres recommandations publiées sous l’égide du Haut commissaire de l’OSCE pour les minorités nationales. Le respect des minorités nationales – c’est-à-dire celles dont l’identité nationale est une réalité dans un Etat voisin – constitue donc l’un des critères fondamentaux d’adhésion à l’Union au nom du principe des droits de l’homme, tout en demeurant largement imprécis (S. Riedel, 2002).

3Dans le contexte actuel, dans un monde de plus en plus globalisé et multiculturel, il semble important de revenir sur la politique européenne envers les minorités nationales depuis 1945, en partant de l’expérience concrète des différentes communautés minoritaires. Quelles évolutions se dessinent depuis la deuxième moitié du XXe siècle dans la protection des minorités nationales en Europe : promotion de l’intégration (intégrationnisme), ségrégation linguistique, droits collectifs, modèle de l’Etat ethnique, conflits communautaires? Quels objectifs poursuivent les États soucieux de défendre les minorités nationales présentes sur leur sol ? Quels sont les enjeux de la protection des minorités pour l’Europe d’hier et d’aujourd’hui ? Enfin, comment et avec quels moyens les minorités concernées réagissent-elles ? Quel est l’impact réel de la stratégie européenne de protection et de promotion des langues régionales ou minoritaires dans les différents pays et régions d'Europe ? Peut-on établir un lien entre l’évolution des productions culturelles issues des minorités nationales et la politique européenne menée depuis le milieu du XXe siècle ?

4Telles sont les questions que nous avons tenté d’explorer lors du colloque international Espace européen en mutation : la place des minorités dans un monde globalisé et multiculturel organisé à la MSHS de Poitiers en avril 2014 par l’équipe de recherche du MIMMOC avec le soutien de l’université de Poitiers et de la Région Poitou-Charentes.

5Le présent numéro des Cahiers du MIMMOC, consacré aux actes du colloque, propose une approche interdisciplinaire de la question des minorités en Europe qui s’articule autour de la problématique de l’intégration culturelle. Les contributions présentées reflètent la diversité des argumentaires propre à des chercheurs d’horizons différents – aussi bien historiens que géographes, juristes ou linguistes que spécialistes des aires culturelles nationales dont relèvent ces minorités.

6En introduction générale au volume, une approche juridique du statut des minorités en Europe examine le fonctionnement désormais déterminant de l’espace Schengen, généralement considéré comme un espace de liberté, mais également souhaité comme espace de sécurité par ses États membres.

7Les enjeux contemporains de la question des minorités en Europe sont ensuite explorés selon trois axes : la prédominance de la langue dans l’affirmation et la conservation de l’identité culturelle des minorités étudiées ; l’importance des formes et représentations culturelles de ces minorités et leur évolution ; enfin l’impact des politiques culturelles des pays d’accueil sur le devenir des minorités.

Haut de page

Bibliographie

Eléments de bibliographie :

World Directory of Minorities, Minority Rights Group, préface de Alan Philips, Cartermill Publishing, première édition 1990, devenu base de données sur internet : Annuaire Mondial encyclopédique des Minorités du Groupe des Droits pour les Minorités (World Directory of Minorities and Indigenous Peoples : http://www.minorityrights.org)

Kowacs, Peter. La protection internationale des minorités nationales aux alentours du millénaire, Institut des Hautes Etudes internationales de Paris, Cours et Travaux, 2005.

Pentassuglia, Gaetano. Minorités en droit international: une étude introductive, Strasbourg, Les éditions du Conseil de l’Europe, 2004.

Riedel, Sabine. Minorités nationales en Europe et protection des droits de l’homme : un enjeu pour l’élargissement, Politique étrangère, 3/2002.

Stantcheva, Assia. Les minorités nationales en Europe Centrale et Orientale, Stratégie n°25, 2001, Fondation Robert Schuman/Centre de recherches sur l’Europe.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hélène YÈCHE et Sanja BOSKOVIC, « L'espace européen en mutation », Mémoire(s), identité(s), marginalité(s) dans le monde occidental contemporain [En ligne], 13 | 2015, mis en ligne le 30 juin 2015, consulté le 28 mars 2017. URL : http://mimmoc.revues.org/2060

Haut de page

Auteurs

Hélène YÈCHE

Professeur en études germaniques à l'Université de Poitiers. Domaines de recherche: productions culturelles de la RDA et des nouveaux Länder (musique, littérature et cinéma); identité en Europe : espaces, mémoires, images, minorités.

Articles du même auteur

Sanja BOSKOVIC

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Mémoire(s), identité(s), marginalité(s) dans le monde occidental contemporain – Cahiers du MIMMOC est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page